Avis sur le film Il Boemo (2024)

AccueilCinémaTous les filmsFilms BiopicIl Boemo

Il Boemo

Note moyenne

3,9

758 notesEn savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné

Votre avis sur Il Boemo ?

Rédiger ma critique

117 critiques spectateurs

5Avis sur le film Il Boemo (1)

31 critiques

4Avis sur le film Il Boemo (2)

44 critiques

3Avis sur le film Il Boemo (3)

22 critiques

2Avis sur le film Il Boemo (4)

14 critiques

1Avis sur le film Il Boemo (5)

4 critiques

0Avis sur le film Il Boemo (6)

2 critiques

Trier par :

Les plus utilesLes plus récentesMembres avec le plus de critiquesMembres avec le plus d'abonnés

Filtrer par :

Toutes les notesAvis sur le film Il Boemo (7)

Avis sur le film Il Boemo (8)

traversay1Avis sur le film Il Boemo (9)

3 196 abonnés4 658 critiquesSuivre son activité

4,0

Publiée le 11 novembre 2022

L'ombre encombrante d'Amadeus plane au-dessus d'Il Boemo, du réalisateur tchèque Petr Václav, mais il serait vain de comparer les deux œuvres, celle de Milos Forman restant inégalable. Le premier mérite d'Il Boemo est de faire découvrir au plus grand nombre la vie et surtout les opéras composés par Josef Mysliveček, dans la deuxième partie du XVIIIe siècle et acclamés à l'époque dans toute l'Italie, avant un oubli qui a perduré jusqu'à aujourd'hui (encore récemment, seuls trois des opéras de ce compositeur prolifique avaient été enregistrés). Film le plus ambitieux de la carrière de son réalisateur, le long-métrage chemine au gré des commandes de Mysliveček, aux 4 coins de l'Italie, exclusivement, ce qui nous vaut de splendides interprétations et des décors munificents sur scène. Disposant de moyens importants, le film s'impose aussi par sa peinture des mœurs de l'époque (vénitiennes et napolitaines, notamment), et dresse en outre le portrait d'un séducteur patenté et celui de femmes étonnantes : fortes, impétueuses, caractérielles, soumises, romantiques ou charnelles. S'il reste dans le registre d'un cinéma très classique, à la narration claire et passionnante (voir la rencontre avec le jeune Mozart, admirateur du maestro), il n'y a nul académisme dans ce film réalisé avec un goût très sûr et fait pour plaire aussi bien aux férus de musique qu'aux amateurs de biopics enlevés, malgré sa durée de 140 minutes, qui ne semble pas excessive, eu égard à la (courte) vie bien remplie de cet enfant de Bohème.

152

Avis sur le film Il Boemo (11)

velocioAvis sur le film Il Boemo (12)

1 208 abonnés3 051 critiquesSuivre son activité

4,5

Publiée le 27 juin 2023

Il y a encore quelques semaines, à part quelques spécialistes très pointus, qui connaissait le compositeur tchèque Josef Mysliveček (9 March 1737 – 4 February 1781) ? Il fut pourtant un des plus grands compositeurs des années 1760 -1780, période charnière entre style baroque et style classique, et il était surtout connu, voire adulé, dans toute l'Europe, pour ses opéras, des opéras séria, une bonne trentaine au total. Bien que né 19 ans avant Mozart, on peut les considérer comme ayant été contemporains en tant que compositeurs et ils ont composé tous les 2 leur premier opéra à peu près au même moment, 1766 pour Josef, 1767 pour Wolfgang Amadeus. Par ailleurs Josef et Wolfgang Amadeus avaient l'un pour l'autre une grande admiration. Pourquoi Mysliveček a-t-il très vite sombré dans l'oubli ? C'est un véritable mystère tant ce qu'on entend dans "Il Boemo" est d'une extraordinaire qualité. C'est sans doute pour tenter de réparer cette injustice que le réalisateur Petr Vaclav, tchèque lui aussi mais qui vit en France depuis plusieurs années, a entrepris de tourner son "Josef", son "Amadeus" si vous préférez, en donnant comme titre à son film le sobriquet dont était affublé Josef Mysliveček en Italie. Le film regorgeant de passages musicaux et, en particulier, d'extraits d'opéraS de Josef Mysliveček, "Il Boemo" ravira à coup sûr les amateurs de musique mais même ceux qui sont insensibles à cet art pourront y trouver leur compte, le film donnant un très bon aperçu de ce qu'était la vie, aux alentours de 1760 - 1770, d'une certaine tranche de la société dans diverses villes d'Italie : un libertinage très poussé faisant bon ménage avec la religion à Venise, le rôle important tenu par les femmes dans le domaine artistique, la présence de la syphilis qui finira par avoir la peau de Josef Mysliveček, aux deux sens de l'expression, les conditions sociales très difficiles chez les castrats, les revenus 10 fois moins importants pour un grand compositeur que pour une diva interprétant sa musique, la concurrence entre les théâtres pour s'accaparer les grands artistes, le mélange de raffinement et de trivialité propre à cette époque, l'adulation mêlée de mépris pour les cantatrices, souvent traitées de prostituées, l'émergence d'une Europe unie en matière artistique, etc ., etc.. Si l'on peut regretter une certaine froideur chez Vojtěch Dyk, l'interprète de Josef Mysliveček, il n'en sera pas de même pour les interprètes féminines et, tout particulièrement, Barbara Ronchi dans le rôle de Caterina Gabrielli, la grande diva de l'époque (doublée vocalement par la soprano slovaque Simona Šaturová dans les arias qu'on entend dans le film). Les amateurs de chant lyrique seront forcément aux anges dans une des dernières scènes du film qui voit un extrait d'une représentation de l’"Olimpiade" de Josef Mysliveček mettant face à face notre contre-ténor national Philippe Jaroussky et la soprano Raffaella Milanesi, travestie en homme pour incarner le castrat Luigi Marchesi, interprète de Mégacle dans cet opéra. Après avoir vu ce magnifique film, on espère que les grandes scènes européennes d'opéra ainsi que les divers festivals d'art lyrique auront à cœur de re-créer les opéras de Mysliveček pour le bonheur du public du 21ème siècle.

90

Avis sur le film Il Boemo (13)

gerald b.

9 abonnés124 critiquesSuivre son activité

4,5

Publiée le 23 juin 2023

Un magnifique film sensible qui nous fait voyager dans les antichambres et les alcôves vénitiennes du XVIIIe et c'est déjà en soi un voyage fascinant. Il est beaucoup question d'opéra et on en entend beaucoup. Autour de la musique, le coeur du sujet, le film dresse des portraits de femmes désespérées et d'hommes, souvent des hommes de pouvoir mais pas que. Le personnage principal n'est pas un héro, il est un fil conducteur un peu désincarné qui nous permet de traverser l'histoire et d'aller à la rencontre de tous ces protagonistes. Tous sont intéressants et portent leurs propres croix. Un film visuellement réussi, qui titille tous nos sens, très proche des corps et qui retranscrit magnifiquement une époque. Tous les acteurs délivrent une vibrante émotion, tout en subtilité. Malgré la V.O. qui m'a privé d'une partie de mon attention, c'est un spectacle qui m'a transporté.

100

Avis sur le film Il Boemo (14)

Alu-Ciné

13 abonnés51 critiquesSuivre son activité

5,0

Publiée le 24 juin 2023

Les cinq étoiles pour ce film parce que au-delà de toutes ses qualités il fait oeuvre utile : la découverte d'un compositeur de premier ordre, contemporain de Mozart, Joesf Myslivecek -pardon pour l'accent particulier manquant sur le c-. Le mélomane est comblé tant les airs d'opéra ou les moments orchestraux reviennent régulièrement habiter un film par ailleurs remarquablement pensé, sans lourdeur inutile, sans complication, et qui offre une vision, exacte ou non, peu importe, c'est le langage cinématographique qui compte, belle, dramatique et fluide, de la vie d'un compositeur dans l'Europe et singulièrement l'Italie de la deuxième moitié du 18ème siècle. Grand bravo et mille mercis au réalisateur et à toute l'équipe artistique de ce film qui est déjà un classique !

80

Avis sur le film Il Boemo (15)

sfox2842

3 abonnés1 critiqueSuivre son activité

5,0

Publiée le 21 juin 2023

Le grand mérite de ce film est de mettre en lumière ce compositeur qu, jusqu'à présent, croupissait dans l'ombre.
Quelles belles musiques et que d'intrigues. Passionant. Coup de cœur en ce jour de fête de la musique.
À ne pas manquer.

110

Avis sur le film Il Boemo (16)

Traitdunion

7 abonnés13 critiquesSuivre son activité

5,0

Publiée le 21 juin 2023

« Il Boemo » de Petr Vaclav est plus qu’un biopic en costume sur un compositeur de génie (de son triomphe à sa perte). Plus, même, qu’un superbe équilibre entre l’opéra baroque du 18e siècle et une histoire cinématographiée au scénario soigné…
« Il Boemo » est un magnifique moment de cinéma où le réalisateur témoigne avec finesse d’une époque, mêlant sans l’appuyer documents d’époque (la correspondance de Mozart, pour ne citer qu’elle) et fiction.
« Il Boemo » est en salle le 21 juin.

70

Avis sur le film Il Boemo (17)

martine roudeix

4 abonnés1 critiqueSuivre son activité

5,0

Publiée le 21 juin 2023

Vu en avant première aux Sables-d'Olonne
Un film plein d'émotions. Divine musique et des voix extraordinaires.
Des scènes de vie de l'époque. L'histoire se montre un peu.
Merci pour se film.

70

Avis sur le film Il Boemo (18)

Serge & Edwige DUDIT

1 abonné1 critiqueSuivre son activité

5,0

Publiée le 21 juin 2023

J'ai été très émue par ce film de toute beauté. Ce film va faire un tabac. Il est original, cela nous a permis de connaître ce grand compositeur.
Merci Petr Vaclav pour cette belle réalisation.
Je vais en parler pour de moi . Bravo Monsieur.

71

Avis sur le film Il Boemo (19)

Studio Loïc&Cie

2 abonnés17 critiquesSuivre son activité

4,5

Publiée le 30 mars 2023

Un chef d'œuvre. Avec de superbes image et travail de la lumière. Problement la meilleur plaidoirie afin de vous encourager à redonner une chance à l'opéra, mais aussi à vous intéresser et petit de la grande Histoire, qui son hélas injustement oublié par le temps.

50

Avis sur le film Il Boemo (20)

Cyberbuzz

1 abonné2 critiquesSuivre son activité

5,0

Publiée le 21 juin 2023

Milos Forman avait vainement rêvé de faire un film sur Josef Myslivecek, Petr Vaclav l'a fait.
Au nom de tous les bohémiens

62

Avis sur le film Il Boemo (21)

Fantomas78

1 critiqueSuivre son activité

5,0

Publiée le 21 juin 2023

J'ai été ébloui par le film "Il Boemo" de Petr Vaclav, qui retrace la vie fascinante et tragique de Josef Myslivecek, compositeur baroque tchèque qui a fait carrière en Italie au XVIIIe siècle.

Le film nous plonge dans l'univers musical et culturel de l'époque, avec des décors et des costumes somptueux, et une bande-son magnifique qui met en valeur les œuvres de Myslivecek.

Le réalisateur a su rendre hommage à ce génie méconnu, qui a influencé Mozart spoiler: et qui a connu la gloire puis la déchéance, à cause d'une maladie qui l'a défiguré et ruiné
.

Le comédien Vojtech Dyk incarne avec brio le personnage principal, exprimant toute sa passion, sa souffrance et sa grandeur d'âme.

C'est un film bouleversant, qui nous fait découvrir un pan oublié de l'histoire de la musique, et qui nous fait vibrer avec les émotions du divin Tchèque.

61

Avis sur le film Il Boemo (22)

LoicDRF

33 abonnés69 critiquesSuivre son activité

1,5

Publiée le 28 janvier 2024

Si l'ambition du film était de nous expliquer pourquoi malgré son talent, Joseph Myslivecek est totalement inconnu aujourd'hui, il faut dire que c'est un succès. Il est en effet très clair que sa musique vaut celle de Mozart à 5 ans, et que le personnage a le charisme d'un tabouret. Il vogue de femme en femme à la recherche de celle qui lui donnera la meilleure introduction, mais il n'est même pas présenté comme un cynique, un séducteur, ni même un arriviste : juste il flotte. C'est sans doute la réalité. Il y a des gens comme ça. Mais au cinéma, c'est un peu court (contrairement au film). Il est révélateur de constater qu'il n'est même pas au centre des rares scènes un peu remarquables du film qui ont d'autres protagonistes. spoiler: La scène (carrément empruntée à Forman dans son génial Amadeus) où le jeune Mozart improvise sur cinq mesures qu'il vient de lui jouer est caractéristique : là où Salieri (F. Murray Abraham) jouait si bien le mec qui a reconnu un génie supérieur au sien,
notre « Boemo » se contente de dire: « ah ben oui, bravo, tiens, pas mal le pitchoune! ». On lui aurait fait écouter les Pink Floyd ou Aya Nakamura, ça lui aurait fait juste pareil. La subtilité de jeu d'une huitre et toute la gamme des émotions, de si dièse à do! Autre fait révélateur, le film s'intitule « il boemo », et il faut attendre la fin du film pour entendre quelqu'un l'appeler « Boemo », sans que ce surnom soit connoté affectueusem*nt, respectueusem*nt, ou péjorativement. Juste il vient de Bohème, quoi. Et du coup on s'en fout. Je suggère d'aller voir la fiche Wikipédia de Myslivecek: en trois lignes, elle suscite plus d'intérêt que les trois heures du film.

32

Avis sur le film Il Boemo (23)

Simon Le franc

1 abonné1 critiqueSuivre son activité

4,5

Publiée le 21 juin 2023

Il Boemo est un film complet.

Nombreux sont les sujets abordés : Les inégalités sociales, l'ambition, le caractère vaniteu de l'existence, la condition féminine. Tous sont traités avec sensibilité et intelligence.
Bien sur, le sujet central reste la musique, vibrante, elle évolue avec la vie de son compositeur en la sublimant.
Une belle réussite pour ce réalisateur que je ne connaissais pas et que je ne manquerai pas de suivre.

Allez voir ce film, il le mérite !

60

Avis sur le film Il Boemo (24)

Stéphane R

7 abonnés4 critiquesSuivre son activité

4,0

Publiée le 23 juin 2023

Magnifique biopic et grand film historique, qui nous embarque peu à peu avec ses décors et costumes somptueux. Les acteurs & chanteurs sont excellents et attachants. On découvre le destin d'un formidable compositeur hélas insuffisamment connu. Ce film les réhabilitent, lui et sa grande musique.

40

Les meilleurs films de tous les temps

  • Meilleurs films
  • Meilleurs films selon la presse
Avis sur le film Il Boemo (2024)
Top Articles
Latest Posts
Article information

Author: Greg O'Connell

Last Updated:

Views: 5756

Rating: 4.1 / 5 (42 voted)

Reviews: 81% of readers found this page helpful

Author information

Name: Greg O'Connell

Birthday: 1992-01-10

Address: Suite 517 2436 Jefferey Pass, Shanitaside, UT 27519

Phone: +2614651609714

Job: Education Developer

Hobby: Cooking, Gambling, Pottery, Shooting, Baseball, Singing, Snowboarding

Introduction: My name is Greg O'Connell, I am a delightful, colorful, talented, kind, lively, modern, tender person who loves writing and wants to share my knowledge and understanding with you.